Comment savoir si j’ai une ITSS ? – Faites-vous dépister !

Plus de 40 000 Québécoises et Québécois reçoivent un diagnostic d’Infection Transmissible Sexuellement et par le Sang (ITSS) chaque année. Découvrez comment il est possible de contracter une ITSS, quels sont les principaux symptômes et comment vous faire dépister si vous avez des doutes sur votre santé sexuelle.

Se faire dépister

Qu’est-ce qu’une ITSS ?

Autrefois connues sous le nom de maladies transmissibles sexuellement (MTS), les ITSS sont des infections transmises par contact sexuel (vaginal, oral, anal), par le sang ou de la mère à l’enfant en cas de grossesse. Les ITSS les plus souvent observées sont la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis, l’herpès génital, l’hépatite B et C, les virus du papillome humain (VPH) et le Virus de l’immunodéficience humaine (VIH).

Comment attraper une ITSS et pourquoi se faire dépister ?

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles se faire dépister. Shelbie Moreau, infirmière à ELNA Médical – Vieux-Montréal vous en parle dans cette vidéo.

  • Vous avez eu une relation sexuelle non protégée, récente ou non récente, avec une personne que vous connaissez bien ou non.
  • Vous débutez une nouvelle relation et souhaitez être rassuré.
  • Vous êtes dans une relation stable et souhaitez enlever le condom ou avoir un enfant.
  • Vous êtes cas contact d’une personne qui a déjà une infection.
  • Vous avez un doute sur la fidélité de votre partenaire.
  • Vous avez partagé des jouets sexuels sans protection.

Pour minimiser le risque d’attraper une ITSS par contact sexuel, il est fortement recommandé d’utiliser un condom à chaque rapport sexuel, quelles que soient les circonstances afin de protéger votre santé et celle(s) de votre/vos partenaire(s).

  • Vous avez partagé du matériel pour consommer de la drogue par seringue ou par inhalation (cocaïne). 
  • Vous vous êtes piqué accidentellement avec une seringue souillée.

Pour limiter les risques, ne partagez pas votre matériel de consommation ou de préparation. La consommation de drogue peut être dangereuse pour votre santé. Pensez à en parler à votre médecin.

  • Vous vous êtes fait tatouer ou percer avec du matériel ou dans un lieu non stérile, en vacances par exemple. 

Pensez à bien vérifier que le salon de tatouage ou perçage suit la réglementation sur la stérilisation des instruments.

  • Vous êtes en début de grossesse et souhaitez un suivi.

Quels sont les symptômes d’une ITSS ?

Les symptômes des ITSS varient considérablement selon le type d’infection, mais les plus fréquents sont les suivants :

  • Ulcères, bosses ou boutons près des organes génitaux, de l’anus ou de la bouche 
  • Douleurs ou sensation de brûlure lorsque vous urinez
  • Démangeaisons, mauvaise odeur, écoulement ou sécrétions inhabituelles des organes génitaux ou de l’anus
  • Douleurs dans le bas-ventre
  • Chez les femmes : saignement vaginal entre les menstruations

Cependant, il est possible que vous ayez une ITSS sans le savoir, car la plupart des ITSS ne provoquent pas de symptômes. Ilspeuvent aussi se manifester plusieurs semaines ou mois après la transmission. 

Si vous craignez d’avoir été exposé à une ITSS, avec ou sans symptôme, le seul moyen d’en avoir le cœur net est de passer un test de dépistage. Renseignez-vous auprès de votre de votre clinique de dépistage des ITSS dans le Vieux-Montréal et au Carré Décarie.

Comment se faire dépister une ITSS ?

La meilleure procédure à suivre pour vous faire dépister, est de prendre un rendez-vous auprès d’un médecin ou d’une infirmière d’un centre de dépistage.

Avant votre rendez-vous, il est important de bien vous préparer :

  • Ne pas uriner 2 heures avant le rendez-vous.
  • Venir avec sa carte d’identité et/ou sa carte d’assurance maladie du Québec. Cela nous permettra d’accéder à vos antécédents médicaux (résultats d’anciens dépistages, vaccins…) et de vous conseiller plus efficacement.
  • Être détendu. Les infirmières sont habituées à faire face à toutes sortes de conditions. Le dépistage peut se faire par un prélèvement au niveau du vagin, de l’anus, de la gorge ou bien d‘urine ou de sang. Cela dépend de l’ITSS ciblée. 
  • Être prêt à répondre à des questions intimes : ne soyez pas gêné d’exposer vos doutes, vos inconforts et répondre à toutes les questions de votre infirmière ! Plus vous êtes transparent sur ce qui vous concerne vous et votre/vos partenaire(s), mieux nous pourrons cibler les infections à dépister. 
  • Pour les femmes, il est possible que votre infirmière vous propose de passer un examen gynécologique non obligatoire. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de vous nettoyer les parties intimes puisque le diagnostic sera plus efficace sur un organe génital au naturel.

Notez que les tests d’ITSS ne sont pas remboursés par la RAMQ mais sont couverts par la plupart des assurances santé privées.

Centre de dépistage des ITSS au Québec 

Si vous avez eu des relations sexuelles non protégées ou avez vécu une autre situation à risque, le seul moyen d’être sûr de votre état est de passer un test de dépistage. ELNA Médical met à disposition ses cliniques du Vieux-Montréal et Décarie pour un dépistage rapide, avec ou sans symptômes. 

Femmes, hommes, personnes transgenres, et de toutes orientations sexuelles, nos infirmières et médecins assurent votre confort et confidentialité tout au long du processus

Une fois le test effectué, vous recevez vos résultats en 24 heures (pour les ITSS les plus communes). Si les résultats du test sont positifs, votre médecin pourra vous recommander rapidement un traitement adapté à votre condition.

Se faire dépister

ELNA Médical vous offre un dépistage et un traitement rapide et confidentiel des ITSS dans nos cliniques désignées. Des tests simples et efficaces pour votre paix d’esprit !