Cesser de fumer demande du temps et de la pratique. Mais les avantages en valent la peine ! Certaines stratégies fonctionnent mieux pour certaines personnes que pour d’autres. Découvrez les différentes solutions et aides pour arrêter de fumer.

Les médicaments qui aident à cesser de fumer

Les médicaments utilisés pour soutenir le processus d’arrêt du tabac comprennent les thérapies de remplacement de la nicotine (TRN), qui sont conçues pour aider à atténuer les symptômes de sevrage et les envies de fumer. Les TRN contiennent de la nicotine sans les autres substances chimiques nocives présentes dans le tabac. Les TRN sont en vente libre en pharmacie et se présentent sous différentes formes : gommes à mâcher, timbres à la nicotine, inhalateurs, pastilles et vaporisateurs buccaux. Parmi les autres médicaments utilisés pour arrêter de fumer, on trouve le bupropion et la varénicline. La recherche a montré que les médicaments, lorsqu’ils sont utilisés tel qu’indiqué et combinés à des groupes de soutien ou à une thérapie, peuvent augmenter les chances de succès. Pour savoir quels médicaments pourraient le mieux vous convenir, consultez votre médecin.

Les groupes de soutien et l’aide psychologique

Les programmes de groupe de soutien sont habituellement basés sur la rencontre de petits groupes de personnes essayant de cesser de fumer. Ils peuvent augmenter vos chances de réussite et vous motiver à rester sur la bonne voie. Pour trouver les groupes de désaccoutumance au tabac de votre communauté, communiquez avec votre service de santé publique local.

Il existe d’autres moyens de trouver du soutien, notamment les lignes d’assistance téléphonique, les forums en ligne, les sites web interactifs, les applications pour téléphones intelligents et les services de messagerie textuelle. Les programmes de thérapie individuelle peuvent varier du simple conseil, à la consultation offerte par un professionnel de soins de la santé, jusqu’à des consultations individuelles intensives fournies par des cliniques spécialisées. Pour savoir si une consultation individuelle serait la solution appropriée dans votre cas, veuillez consulter votre médecin.

Petits conseils pour cesser de fumer

Le processus de l’arrêt du tabagisme est peut-être difficile, mais on peut y arriver ! Voici quelques conseils pour vous aider :

  • Élaborez un plan d’action pour augmenter vos chances de cesser de fumer. En le faisant par écrit, vous penserez plus précisément à ce que vous devrez faire et à votre façon de procéder.

    Essayez de mettre en œuvre les astuces ci-après :
    – Choisissez un jour qui deviendra votre date d’arrêt du tabagisme. Notez cette date;
    – Dressez la liste des bienfaits les plus importants de la désaccoutumance au tabac et lisez-la avant de cesser de fumer, puis après. Utilisez cette liste durant la période de sevrage pour vous rappeler les raisons de votre arrêt du tabagisme;
    – Faites la liste des situations où vous fumez et des raisons qui vous poussent à allumer une cigarette. Cela vous aidera à repérer les déclencheurs vous poussant vers le tabac;
    – Établissez une liste d’activités amusantes et saines auxquelles vous pourrez vous livrer pour remplacer le tabagisme quand vous aurez l’envie de fumer;  

  • Évitez les déclencheurs qui vous poussent à fumer. À compter du jour où vous renoncez au tabac, éliminez ces déclencheurs ou évitez-les. Par exemple, si vous associez le café au tabac, essayez plutôt de boire du thé ou de l’eau. Si vous fumez habituellement à l’occasion de fêtes, trouvez d’autres façons de rencontrer vos amis jusqu’à ce que vous vous sentiez en mesure d’affronter ces situations en toute confiance et sans désagrément;  
  • Abstenez-vous de porter sur vous des allumettes, un briquet ou des cigarettes;  
  • Allumez chaque jour votre première cigarette 1 heure plus tard que d’ordinaire. Après la première cigarette, quand vous aurez de nouveau l’envie de fumer, retardez encore l’allumage de 15 minutes ou 30 minutes. À chaque fois que vous repoussez l’allumage, vous prenez le contrôle de la situation;  
  • Apprenez à reconnaître les symptômes de sevrage qui pourraient apparaître, et songez à élaborer des techniques d’adaptation;  
  • Bougez ! Contrairement à la cigarette, l’exercice est la façon idéale de vous détendre et de vous sentir mieux;  
  • Créez votre propre réseau de soutien. Demandez l’aide d’un proche ou d’un membre de la famille, de votre médecin, d’une connaissance que vous estimez et qui a récemment cessé de fumer, ou d’une personne qui souhaite cesser de fumer en même temps que vous.

Consultez un médecin pour arrêter de fumer

Un médecin de famille ou une IPS (Infirmière Praticien Spécialisée) sont les personne à privilégier pour vous accompagner dans votre sevrage. Contrairement à des groupes de soutien, il ont l’avantage de connaître votre état de santé actuel et votre historique médical. Il peuvent vous conseiller avec les stratégies adéquates, vous prescrire les premiers traitements et vous orienter vers des spécialistes si nécessaire. N’hésitez pas à consulter un médecin ou une IPS pour en savoir plus !

Consulter un médecin


Besoin d’aide ? Les services de médecine familiale d’ELNA Médical facilitent l’accès à des soins de santé complets et préventifs à chaque étape de votre vie.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2023. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : https://santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/la-desaccoutumance-au-tabac