Les tiques sont solidement implantées dans les zones rurales du Québec, de l’Ontario et dans la plupart des provinces du Canada. Ces petits insectes peuvent transmettre la maladie de Lyme, une infection bactérienne aux symptômes divers allant d’une éruption cutanée à des complications affectant le système nerveux, le cœur et les articulations.

Depuis 2009, une augmentation significative du nombre de cas a été observée au Canada, due principalement aux changements climatiques, avec 2544 cas recensés en 20231. Dans notre article, découvrez comment minimiser les risques de piqûres et comment réagir en cas d’incident.

Qu’est-ce que la maladie de Lyme ?

La maladie de Lyme est une infection bactérienne causée par la bactérie Borrelia burgdorferi, qui se transmet généralement par la piqûre d’une tique infectée. Cet insecte, en particulier la tique à pattes noires (ixodes scapularis, aussi appelée la tique du chevreuil), joue un rôle crucial dans la propagation de la maladie au Canada et aux États-Unis. Lorsqu’elles se nourrissent du sang d’un animal ou d’une personne déjà infectée par la bactérie, elles deviennent, malgré leur taille minuscule, de redoutables vecteurs de cette maladie.

Cependant, toutes les tiques ne sont pas porteuses de cette bactérie, donc toutes les morsures ne sont pas dangereuses.

Quels sont les symptômes de la maladie de Lyme ?

Phase précoce (1 à 4 semaines après la piqûre)

bouton piqûre de tique oeil de boeuf

Les premiers signes de la maladie de Lyme comprennent souvent une éruption cutanée rouge en forme de cible de plus de 5 cm, appelée l’érythème migrant ou œil de bœuf. Elle apparaît généralement autour du site de la piqûre de tique infectée et peut s’étendre progressivement au fil des jours. D’autres symptômes précoces peuvent inclure de la fièvre, des frissons, des maux de tête, des douleurs musculaires et articulaires, de la fatigue et des ganglions lymphatiques enflés.

Phase tardive (plus de 4 semaines à plusieurs mois après la piqûre)

Si la maladie de Lyme n’est pas traitée, elle peut progresser et entraîner des complications plus graves affectant le système nerveux, le cœur, les articulations et d’autres organes. Ces symptômes tardifs peuvent inclure des douleurs articulaires persistantes, des problèmes cardiaques tels que des palpitations ou des douleurs thoraciques, des troubles neurologiques comme des engourdissements, une paralysie faciale, des picotements ou des problèmes de mémoire, ainsi que des problèmes oculaires et dermatologiques.

Les symptômes de la maladie de Lyme peuvent varier d’une personne à l’autre et évoluer au fil du temps. Ils peuvent également imiter d’autres affections, ce qui rend parfois le diagnostic difficile. Il est important de consulter un professionnel de la santé dès l’apparition de symptômes suspects, surtout si vous avez récemment été exposé à des tiques, pour obtenir un diagnostic et un traitement appropriés.

Comment éviter les piqûres de tiques ?

Pour éviter les piqûres de tiques et réduire le risque de contracter la maladie de Lyme, il est important de prendre quelques précautions simples mais efficaces lors des activités en plein air :

  • Se renseigner sur les secteurs à risque : Le site eTick met à jour une carte de surveillance des régions les plus infestées par les tiques2. Voir la carte.
  • Porter des vêtements appropriés : Portez des vêtements à manches longues et des pantalons longs de couleur claire pour repérer plus facilement les tiques. Rentrez les extrémités des vêtements dans les chaussettes ou les bottes pour limiter l’accès des tiques à la peau.
  • Utiliser des répulsifs anti-tiques : Appliquez des insectifuges adaptés aux tiques sur la peau exposée et les vêtements, en suivant les instructions du fabricant. Cela peut aider à éloigner les tiques.
  • Marcher sur les sentiers : Dans la mesure du possible, restez sur les sentiers et évitez les zones herbeuses denses, les broussailles et les hautes herbes où les tiques sont plus susceptibles de se trouver. Surveillez vos enfants et vos animaux de compagnie pour qu’ils évitent également ces zones.
  • Vérifier son corps et ses affaires : Après avoir passé du temps à l’extérieur, inspectez votre corps, vos vêtements, vos équipements et vos animaux de compagnie pour détecter la présence éventuelle de tiques. La tique adulte a la taille d’une graine de sésame, tandis que la tique nymphe a la taille d’une graine de pavot. N’oubliez pas de vérifier les zones chaudes et humides du corps où les tiques aiment se loger, comme l’aine, les aisselles, la nuque et derrière les oreilles. Il est probable que vous ne ressentiez pas la morsure.

En suivant ces conseils simples, vous pouvez réduire considérablement le risque de piqûres de tiques et de contracter la maladie de Lyme ou d’autres maladies transmises par les tiques.

Que faire en cas de morsure ?

retirer une tique avec une pince

La transmission de la maladie de Lyme requiert généralement un attachement prolongé de la tique à la peau, souvent pendant 24 à 48 heures. Durant cette période, il est essentiel de rester informé sur les moyens de prévention et de traitement pour mieux protéger votre santé et celle de vos proches :

  • Retirer la tique correctement3 : Si vous trouvez une tique, retirez-la rapidement et correctement à l’aide d’une pince à tiques (tire-tique) ou d’une pince à épiler fine. Saisissez la tique le plus près possible de la peau en la retirant avec une pression constante et ferme. Évitez de la compresser ou de la tordre, car cela pourrait augmenter le risque de transmission de maladies. Puis nettoyez votre peau avec du savon. Conservez la tique qui sera utile pour votre médecin. Consultez les recommandations de retrait d’une tique.
  • Relever les informations utiles : Notez la date et le lieu où vous étiez lorsque vous avez été piqué, la zone de votre corps qui a été piquée, et tous les symptômes que vous observez. La maladie de Lyme est une maladie à déclaration obligatoire (MADO)4 et ces informations seront utiles pour votre médecin en cas de diagnostic positif.
  • Consulter un professionnel de la santé : Après avoir retiré la tique, contactez un médecin de famille, un.e infirmier.ère ou un autre professionnel de la santé. Vous pourrez lui fournir les informations sur la piqûre, sur les éventuels symptômes de la maladie de Lyme et partager vos préoccupations. Ce dernier pourrait aussi vous prescrire un test sanguin et un traitement approprié, généralement des antibiotiques, si la maladie de Lyme est suspectée.

En suivant ces mesures, vous pouvez réduire le risque de complications liées aux morsures de tiques et vous assurer de recevoir un traitement rapide et adéquat, si cela est nécessaire.

Comment diagnostiquer la maladie de Lyme ?

test sanguin pour la maladie de lyme en laboratoire

Pour dépister la maladie de Lyme, il est possible de réaliser un test sérologique en laboratoire, qui consiste à détecter la présence d’anticorps développés contre la bactérie Borrelia burgdorferi. Deux types d’anticorps sont recherchés : les IgM (apparition précoce) et les IgG (apparition plus tardive). Il est recommandé de passer le test dans les 4 à 6 semaines après la morsure de tique, le temps que les anticorps se développent.

Si le test est positif, il devra être confirmé par un second test sanguin (le Wester Blot). En effet, le premier test peut donner des faux positifs ce qui rend nécessaire la seconde méthode.

Si le test est négatif, mais qu’il existe une forte indication de la présence de la maladie de Lyme, un professionnel de la santé vous recommandera de refaire un test dans les 2 à 3 semaines suivantes.

Ce test est réalisé uniquement sur ordonnance d’un médecin. En cas de présence de la maladie de Lyme, votre médecin pourra vous prescrire des antibiotiques ou autre traitement adapté.

Qui consulter pour une piqûre de tique ?

Si vous ou votre enfant avez été piqué par une tique, n’attendez pas pour consulter un professionnel de la santé ! Un diagnostic précoce et précis permet un traitement plus efficace et réduit le risque de complications à long terme. Consultez nos services dans la région de Montréal et de Québec.

Médecins de famille et IPS : En cas de piqûre, nous vous recommandons de prendre rapidement rendez-vous en clinique pour obtenir un premier diagnostic et une ordonnance pour un test de laboratoire et un traitement si nécessaire. Nos professionnels de la santé peuvent aussi vous donner des conseils adaptés pour vos sorties en plein air.

  • Prendre rendez-vous au public
  • Prendre rendez-vous au privé

  • Test de laboratoire privé : CDL Laboratoires, filiale du groupe ELNA Médical, propose le test pour la maladie de Lyme. Les résultats sont obtenus en 24 à 48 heures. Ce service n’est pas couvert par la RAMQ mais par certaines assurances privées. Parlez-en à votre médecin pour obtenir une prescription.

    ELNA Médical logo

    Chez ELNA Médical, nous vous donnons les clés pour minimiser les risques de piqûres de tiques et de contracter la maladie de Lyme. Profitez pleinement de votre été et des sorties en plein air avec nos conseils avisés !

    Sources | 1 : Santé Canada – Maladie de Lyme : Surveillance | 2 : eTick – Carte des tiques | 3 : Québec.ca – Retrait d’une tique en cas de piqûre | 4 : MSSS – Déclarer un cas de maladie de Lyme